Pacte sur les dates de consommation : DLC ou DDM ?

Pacte sur les dates de consommation – Faites-vous la différence entre DLC et DDM ?

Le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, en collaboration avec l’association “Too Good To Go”, vient de lancer le Pacte sur les dates de consommation. L’objectif est d’informer le consommateur, et de réduire le gaspillage alimentaire ; en effet, certains aliments restent consommables, même si leur Date de Durabilité Minimale (DDM) est dépassée. Le Pacte s’articule autour de quatre axes d’engagements : – Éducation et sensibilisation : pour informer les consommateurs qu’un produit à DDM dépassée peut être vendu et/ou donné et consommé (communication nationale sur les dates de consommation, intégration de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans les missions et objectifs nationaux, mise en place de rayons anti-gaspi en test dans les magasins…) ; – Clarification auprès des consommateurs de la différence entre  Date Limite de Consommation (DLC) et Date de Durabilité Minimale (DDM) (identification visuelle à côté de la date pour permettre une différenciation immédiate entre les dates de consommation, formulation plus explicite de la DDM, appel aux sens : “observez, sentez, goûtez avant de jeter”…) ; – Valorisation des produits exclus des circuits de vente (construction d’une cartographie des acteurs anti-gaspi, réflexions sur l’intégration des dates de consommation dans les outils de traçabilité des lots…) ; – Harmonisation des bonnes pratiques et optimisation des flux de distribution (mise en place d’un groupe de travail distributeurs / industriels afin d’identifier les bonnes pratiques anti-gaspillage alimentaire, harmonisation de la date de consommation d’une même référence produit, substitution des DLC par des DDM quand cela est possible…). (Crédit photo : https://www.foodiesfeed.com)

Vous souhaitez plus d'informations ?

Contactez-nous

Partager :